Les mystères de l'attrape-rêves

Le 20 juin 2015

Ce samedi 20 juin au magasin, laissez-vous raconter les mystères de l'attrape-rêves par Sylvie ! Repartez avec votre dreamcatcher et deux livres de contes amérindiens.

 
Certains connaissent le capteur de rêves sous d'autres noms, attrape-rêves ou dreamcatchers. 
On dit qu'il évite les mauvais rêves. Il capturerait dans sa toile et ses plumes les cauchemars. 
Les bons rêves, reconnaissant le passage, passent à travers l’ouverture central du filet pour glisser jusqu'au dormeur qui pourra les poursuivre à son réveil et leur offrir les ailes de son désir, la fermeté de son action, l’ardeur de sa motivation.
Les mauvais rêves , ne sachant pas où aller, s’empêtrent dans le filet, où ils restent prisonniers, avant d’être détruits par les rayons du soleil au moment du réveil.
 
La réalisation d’un objet symbolique est chargé, pour chacun de nous de puissants contenus affectifs mêlant désirs conscients et inconscients, porteurs d’une forte motivation. Si le rêve est la forme que prennent nos désirs, prendre soin des rêves, c’est porter à terme la réalisation des “Capteurs de Rêves”, ce dont nous avons besoin pour les protéger, et tous les talents dont nous sommes capables pour les soutenir. 
Ces réalisations seront la manifestation concrète de notre attention à prendre soin de ce qui sommeille au fond de nos cœurs.
Faire nôtre cette belle tradition, c’est faire alliance avec les éléments de la nature et nous connecter à nos désirs les plus profonds, pour laisser fleurir nos aspirations les plus belles.
 
A Savoir :
En échange de 20 euros de participation, vous fabriquerez votre capteur de rêves et les deux ouvrages. (ou 15€ et un ouvrage)